comment rédiger parfaitement son cv

Comment rédiger son CV pour trouver un stage en droit ?

Tout le monde sait ce qu’est un CV néanmoins est ce que tout le monde sait rédiger un bon CV ? 
Selon les recruteurs, pas assez visiblement.

Le CV comporte des enjeux importants : il peut à lui seul faire la différence entre 2 candidats sans qu’il ne soit besoin de jeter un œil à la lettre de motivation.
Alors comment rédiger parfaitement son CV quand on est étudiant en droit ?
Je vais t’adresser ici 5 bonnes pratiques (vraiment utiles) autant sur la forme que sur le fond qui m’ont permis d’améliorer considérablement et rapidement mon CV.  
Cet article se destine à toute personne à la recherche d’un stage ou d’un premier emploi dans le monde juridique (collaborateur de cabinet d’avocats, juriste…).

BONNE PRATIQUE #1 : Tu dois rédiger ton CV sur une seule page

C’est la base !
Ton CV doit tenir sur une seule et unique page et ce même si tu as un parcours très riche et/ou beaucoup d’expérience extra-scolaires.
Le fait de faire tenir son CV sur une page est un challenge qui est adressé aux candidats : c’est un moyen pour le recruteur de déterminer si tu sais faire preuve d’esprit de synthèse. En effet, en ne rédigeant que sur une seule page, cela te forcera à trier les informations pertinentes de celles qui sont superflues.  

Par exemple, beaucoup d’étudiants font un listing des matières qu’ils ont suivi en dessous de l’intitulé de leur année scolaire. Cela est inutile en plus d’alourdir ton CV et te faire perdre de la place ! Les recruteurs connaissent les parcours, par conséquent ils savent très bien que quelqu’un qui a fait un master en droit des affaires a des connaissances en droit des sociétés par exemple.


BONNE PRATIQUE #2 : Les couleurs et la typographie à choisir pour ton CV

Le droit est un domaine traditionnel où contrairement à d’autres filières comme le marketing ou la communication, l’esprit créatif des étudiants n’est pas ce qui est recherché. Par conséquent faire preuve de créativité dans son CV ne sera pas valorisé, au contraire il peut fortement y porter préjudice. Ainsi, on évitera d’utiliser des couleurs trop criardes comme du rose ou du bleu trop clair ou police d’écriture trop fantaisiste.

En revanche, on peut tout à fait embellir son CV en y apportant des couleurs avec un ton neutre.
Voici deux exemples de dégradé de couleurs qui sont tout à fait tolérés :

  • Noir/Gris foncé/Gris clair
  • Noir/Bleu nuit/Bleu foncé

Du côté de la police d’écriture, il faut garder en tête qu’elle doit être relativement neutre, sans forme arrondie, sans être trop écrasée ou trop espacée. Ma recommandation est d’utiliser la police Calibri ou Arial qui ont l’avantage d’être espacées et agréables à lire.
Par ailleurs rien ne s’oppose à ce que tu joues sur la mise en forme de la police pour apporter plus d’éclairage sur un élément ou sur un autre. Ainsi, l’utilisation mesurée du gras et de l’italique est tout à fait envisageable.
Attention toutefois, si tu mets en gras une information, assure-toi de le faire pour chaque information du même type !

Par exemple si tu mets en gras la date, assure-toi que toutes les dates sont en gras. De la même façon si tu mets en italique le nom de ton Université, assure-toi de mettre en Italique tous les établissements d’enseignements supérieurs que tu as pu fréquentés.


BONNE PRATIQUE #3 : Les 4 thématiques qui doivent articuler ton CV pour trouver un stage en droit

Le CV doit s’articuler autour de 4 thématiques, pas moins, pas plus, dans un ordre particulier.
Voici les 4 thématiques que l’on doit retrouver

Thématique 1 : Formation
Il s’agit ici d’énoncer ton parcours scolaire de façon brève. Il est inutile de remonter jusqu’à la maternelle. Je dis ça de manière humoristique mais certains étudiants remontent jusqu’au brevet ce qui est totalement inutile. À titre de départ, on peut valablement mettre l’année d’obtention de son Bac.
La ligne du haut doit toujours représenter l’année en cours ou la plus récente, et plus on descend, plus on s’éloigne dans le temps.

ASTUCE : Si tu es en Master et pour gagner un peu de place sur ton CV, tu n’es pas obligé de détailler chaque année de licence, tu peux simplement écrire « Licence de Droit Privé ».

Par ailleurs, parfois, notre parcours n’est pas totalement linéaire et il arrive qu’il y ait un « trou dans la timeline ». C’est le cas notamment des étudiants en M1 qui n’ont pas eu de M2 du premier coup, dans ce cas il faut absolument pouvoir expliquer ce trou. Il faudra donc que le trou qui existe dans la cinématique de ton parcours scolaire soit comblé par une information qu’on retrouvera dans tes expériences professionnelles (si tu as fait des stages ou que tu as occupé un emploi) ou dans la catégorie de tes centres d’intérêt (si tu as profité de cette année pour voyager et apprendre une autre langue par exemple).

Doit-on mentionner les années que nous n’avons pas obtenues ?
Je pense notamment aux étudiants qui avant de faire du Droit ont fait quelque chose d’autre et ont décidé de se réorienter suite à un échec ou non.
C’était par exemple mon cas, j’étais étudiant en médecine à l’Université de Rouen et bien qu’ayant eu le concours, j’ai décidé lors de mon passage en 2e année de me réorienter en Droit car je me sentais davantage attiré par ce domaine.

C’est une information que j’ai toujours mentionné non pas parce que j’ai obtenu le concours (je l’aurais fait même si je ne l’avais pas obtenu) mais parce que ne pas obtenir une année n’est pas condamnable. Il existe un tas de raison pour lesquelles une année peut ne pas avoir été obtenue, donc il ne faut pas hésiter à indiquer cette année d’étude. Cela vaut également pour les redoublements. Le plus important n’est pas ce que vous avez fait avant, mais la façon dont cette expérience a conforté votre envie de faire des études de Droit, et par extension ce qui vous amène à postuler aujourd’hui.

Typiquement voici à quoi le parcours devrait grossomodo ressembler :

2020-2021           Master 1 Droit Privé
– Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, Mention Assez-bien
2017-2020           Licence Droit PrivéUniversité Paris-1 Panthéon-Sorbonne, Mention Bien
2016-2017           Baccalauréat ScientifiqueLycée Blaise Pascal, Mention Très-bien

Thématique 2 : Expériences professionnelles
Ici il s’agit de lister toutes les expériences professionnelles que tu as pu avoir et qui permettront de mieux comprendre ton parcours et tes choix de carrière.
Encore une fois il est inutile de préciser que tu as été caissier dans un supermarché quand tu avais 17 ans. Le but n’est pas de remplir les expériences professionnelles si tu n’en as pas (ou très peu), surtout si tu n’es qu’en licence de droit.
En revanche il est intéressant d’indiquer si tu as un job étudiant ce qui démontre de très grandes qualités d’organisation et de force de travail.
De la même manière toute expérience en lien avec le domaine juridique est bonne à prendre, ainsi même s’il s’agit d’un stage de 2 semaines, il est intéressant de le mentionner.

Enfin, de plus en plus d’étudiants ont une activité entrepreneuriale à côté des études, comme j’ai pu en avoir une moi aussi durant les miennes et je pense qu’il est très intéressant de le mentionner. Tu peux par exemple détailler dans ta lettre de motivation en quoi tes études de droit et ton expérience entrepreneuriale s’enrichissent mutuellement.

Thématique 3 : Langue(s) parlée(s)
Ici le but va être d’indiquer les langues que tu maitrises et j’ai bien dit celles que tu MAITRISES.  
Si tu n’as que de vagues notions d’une langue, tu ne peux pas la mentionner car cela ne servira à rien à ton recruteur. Les recruteurs veulent des personnes qui maitrisent une langue ou savoir s’ils ne la maitrisent pas, il n’y a pas d’entre deux.

J’insisterai ici sur l’importance de l’anglais. Autant te dire que si tu ne parles pas anglais correctement tu vas te fermer énormément de portes. Si tu vises un cabinet anglo-saxon ou américain, c’est minimum anglais courant exigé pour un stage (et être bilingue pour une collaboration).

Il est parfois difficile d’auto évaluer son propre niveau de langue, ainsi l’idéal est de passer des tests de langue dont le score est objectif et permettra au recruteur d’apprécier sereinement ton niveau (Ex : le TOEIC pour l’anglais). En principe ces tests de langue sont payants mais il arrive que certaines Universités aient des partenariats pour permettre aux étudiants de passer ces tests totalement gratuitement, c’est donc une opportunité qu’il faut saisir !

Enfin, même si tu maitrises une langue qui n’est apriori pas « utile » pour le domaine juridique, indique-le quand même ! C’est toujours une richesse de parler plusieurs langues, donc ne t’en prive pas, il peut arriver que cela serve !

A titre d’exemple, chez White & Case, je me souviens de la signature d’un contrat qui s’est faite en Yoruba qui est la langue parlée dans le Sud du Bénin. Ce n’est pas une langue qu’on s’attend à voir dans un contrat et pourtant c’était le cas, prouvant ainsi que toute langue maitrisée est la bienvenue ! 

Thématique 4 : Centres d’intérêt  
Comme son nom l’indique le but est de donner quelques éléments sur tes loisirs/hobbies afin d’appréhender un peu plus ta personnalité.
C’est une catégorie assez large dans laquelle tu es plutôt libre.
Tu peux y mentionner tes expériences associatives, tes voyages, les distinctions que tu as reçues (diplômes sportifs, concours d’éloquence…) les lectures qui t’ont marqué… Bref un tas d’éléments qui peuvent permettre de te connaître un peu plus.


BONNE PRATIQUE #4 : Ton CV doit contenir ta photo

Alors photo ou pas photo ?
Cette question fait énormément débat : pour certains la présence d’une photo peut être source de discrimination (positive ou négative), pour d’autres la présence d’une photo crée un premier lien avec le recruteur qui peut associer un visage à une candidature.

Pour ma part je rejoins la seconde catégorie. Les discriminations existent certes, mais je pense sincèrement qu’une photo crée un sentiment de proximité avec le recruteur. Nous restons des êtres humains et nous apprécions placer un visage sur des écrits.

Si je recommande d’inclure une photo dans son CV, ce n’est pas n’importe quelle photo et n’importe où sur le CV.
En termes de localisation, je recommande de placer la photo en haut à droite du CV.
En termes de typologie de photo, Il faut obligatoirement sélectionner une photo professionnelle (tu oublies donc les photos prises en mode selfie).
Pour ce faire tu peux te rendre dans un photomaton, mais idéalement chez un photographe professionnel. Le recours à ces derniers s’est fortement démocratisé ces 15 dernières années ce qui a tiré les prix vers le bas (environ 15-20€ les 4 photos). De plus tu pourras lui demander quelques retouches si la photo ne te convient pas totalement et surtout c’est un investissement : tu pourras intégrer cette photo pendant plusieurs années dans tes CV. 
Une photo professionnelle montrera chez toi un côté très « prêt à intégrer le monde du travail » qui est apprécié par les recruteurs.



BONNE PRATIQUE #5 : La rigueur de ton CV peut être ton meilleur allié ou ton pire ennemi

Le droit est un domaine exigeant et précis qui appelle à une grande rigueur. Par conséquent c’est une qualité qui est recherchée chez les candidats.

Comme je l’ai dit en introduction, le CV laisse paraitre plus de choses que tu ne le penses.
Ton CV suffit à déterminer si tu es rigoureux ou non.
La rigueur s’exprime à la fois sur le fond et sur la forme.

Premièrement sur le fond, la rigueur s’exprime par ton orthographe. Il va sans dire qu’elle doit être irréprochable. Ton CV ne doit comporter aucune faute donc relis toi encore et encore. Après ça, n’hésite pas à te faire relire par une personne tierce pour contre-vérification.
Concernant l’orthographe je te recommande également de passer la Certification Voltaire qui est un examen ayant pour but de sanctionner ton niveau en orthographe. C’est un énorme plus de l’avoir et c’est utile à mentionner dans le CV (dans la thématique centres d’intérêt par exemple). Cette certification se prépare en quelques semaines et ne prend pas beaucoup de temps. Comme pour le TOEIC il arrive que des Universités soient partenaires donc renseigne toi bien.

Deuxièmement, sur la forme, la rigueur s’exprime par l’attention que tu accorderas aux détails.  
Que ce soit les paragraphes, les retraits, les tabulations, les retours à la ligne, les bullet points :
TOUT DOIT ETRE PARFAITEMENT ALIGNE.
Il n’y a rien de pire qu’un étudiant qui se prétend rigoureux dans sa lettre de motivation alors que son CV montre tout l’inverse par la forme. Comme on le dit souvent « le diable se cache dans les détails » et effectivement les recruteurs font très attention à cela.
Ainsi, il faut être méticuleux, n’hésite pas à utiliser des puces pour que tes paragraphes soient alignés parfaitement et qu’il y ait une cohérence d’ensemble, c’est très important. 
De plus assure toi que l’ensemble de ton CV ait la même police. Il ne faut pas que des polices différentes se mélangent ! Cela se voit automatiquement.
Enfin pour reprendre un élément que j’ai déjà cité plus haut, si tu mets un texte en gras ou en italique, comme par exemple la date, alors chaque date doit avoir la même forme ! 

1 Comment

  1. […] Comment BIEN rédiger son CV en droit […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top