comment réussir la L2 droit

Comment réussir sa deuxième année de droit ?

Tout élève en fac de droit a entendu dire que la deuxième année était la plus difficile: alors comment réussir sa deuxième année de droit ?
Entre le droit administratif qui terrorise tout le monde et les bruits de couloir que l’on entend dès la L1, il est normal de s’inquiéter pour cette année qui est importante !
Loin d’être une année insurmontable,
je vais te livrer mes 5 conseils qui m’ont permis d’obtenir ma L2 droit avec presque 14 de moyenne.

CONSEIL N°1: AVOIR UNE BONNE METHODOLOGIE DE TRAVAIL POUR REUSSIR SA DEUXIÈME ANNÉE DE DROIT

Je ne le répéterai jamais assez, réussir ses études de droit c‘est avant-tout une question de méthodologie et non pas une question d’intelligence. Les élèves qui réussissent sont ceux qui ont trouvé une méthodologie qui fonctionne bien !

Quand je parle de méthodologie, en réalité je parle de 2 choses:

  1. La méthodologie pour apprendre et comprendre tes cours
  2. La méthodologie des exercices juridiques (commentaires, dissertation, cas pratique) pour comprendre ce que l’on attend vraiment de toi

1- La méthodologie pour apprendre et comprendre tes cours

Bien entendu il n’existe pas UNE méthodologie, il en existe plusieurs ! Néanmoins elles ont toutes en commun 2 choses qui sont la base de la réussite:

  • L’organisation : une bonne méthodologie se doit d’être organisé, il faut savoir à l’avance comment tu vas organiser ton travail sur les jours à venir. Pas besoin de tout prévoir à plusieurs mois près, fonctionner en semaine me semble suffisant et cela fait ses preuves.
  • La régularité: un travail organisé n’a de sens que s’il est effectué régulièrement. En d’autres termes, il faut apprendre à relire ses cours plusieurs fois dans le semestre, une lecture ne suffit pas pour comprendre et apprendre le cours, car oui, comprendre ne suffit pas, il faut apprendre ! Il va falloir que tu acceptes que les études de droit sont exigeantes et qu’il va falloir travailler BEAUCOUP pour réussir mais crois-moi cela vaut largement la peine !

Si jamais tu es en L2 et que tu n’as toujours pas trouvé de méthodologie efficace, je te renvoie vers mon guide méthodologique « savoir travailler efficacement » qui est gratuit et téléchargeable en PDF. Dans ce guide je détaille de A à Z la façon dont moi je m’organisais et qui a très bien fonctionné. Cela ne veut pas dire qu’il faut que tu copies de A à Z ma manière de m’organiser, mais je pense qu’il faut a minima s’en inspirer et l’adapter à soi.

2- La méthodologie des exercices juridiques

Pour réussir la L2 droit, il faut nécessairement maitriser parfaitement la méthodologie des exercices juridiques.
Tu sais que pour faire un commentaire d’arrêt il faut faire un plan en 2 parties et 2 sous parties et qu’il faut faire émerger le sens, la valeur et la portée du commentaire.
Super, mais ce n’est pas suffisant.
Ce n’est pas suffisant et ce n’est pas de ta faute, beaucoup de professeurs et chargés de TD se limitent à cela quand ils expliquent la méthodologie d’un exercice, or, maitriser la méthodologie signifie de parfaitement comprendre ce qu’on attend de toi !
Si je prends une décision de justice, concrètement le sens d’un arrêt c’est quoi ? Concrètement la valeur d’un arrêt c’est quoi ? Et la portée, c’est quoi ? Dans l’écrasante majorité des cas, le chargé de TD se limite à donner la définition « du sens de l’arrêt » mais ce qu’on souhaite, c’est qu’il prenne un arrêt et qu’il dise désigne un passage et dise « ca c’est le sens », « ça c’est la valeur » et « ça c’est la portée »

Ayant moi même été chargé de TD en droit des entreprises en difficuté, c’est ce que je me suis employé à faire avec mes étudiants et ce qui leur a permis de progresser ! Il n’y a pas meilleure façon que de démontrer par l’exemple en illustrant nos propos à chaque fois.
C’est également cette approche que j’ai privilégié dans mes guides méthodologiques sur le commentaire, la dissertation et le cas pratique.
Je ne dis pas qu’il faut absolument que tu achètes ces guides pour réussir, loin de là ! Je dis que pour réussir tu dois être dans cette démarche de
CHERCHER à comprendre ce qu’il y a derrière les notions que tu vois en cours et/ou en TD mais que cela n’est pas évident de pousser son chargé de TD à expliquer chaque notion.


CONSEIL N°2: REUSSIR SA DEUXIÈME ANNÉE DE DROIT C’EST MAITRISER LES BASES DE LA L1

La L2 droit fait suite à la L1 droit, jusque là nous sommes d’accord.

Néanmoins beaucoup d’étudiants pensent que parce qu’ils ont validé leur L1, ils maitrisent les notions qu’ils ont vu durant cette année. Ce n’est pas nécessairement vrai. Si on prend l’exemple d’un élève qui a validé sa L1 en ayant de mauvaises notes dans les matières à TD mais d’excellentes notes dans ses matières à option, cela démontre quand même certaines lacunes dans les matières les plus importantes.

Pas de panique ! Ce n’est pas une fin en soi, la L1 est validée c’est ce qui compte. Néanmoins je pense qu’il est important de revoir les bases durant l’été qui précède la L2 pour attaquer cette nouvelle année dans les meilleures conditions. Quand je parle des bases, en réalité je parle surtout de l’introduction générale au droit, cette matière te suivra durant toutes tes années de droit. Un élève qui maitrise parfaitement le cours d’introduction générale au droit aura de grandes facilités pour la L2 (et même pour les années suivantes).
Cela sera aussi bénéfique pour ton dossier ! J’ai fait une vidéo qui t’explique l’importance d’avoir un bon dossier en fac de droit, et un bon dossier ça commence notamment avec de bonnes notes dans les matières à TD ! Si tu n’as de bonnes notes que dans les matières à option, ça risque d’être
difficile pour intégrer un master par la suite.

Encore une fois je ne veux pas que mon propos soit mal compris, OUI tu es en vacances et OUI il faut profiter de tes vacances et ne pas s’enfermer à réviser ! Mais 15 jours avant la rentrée, rien ne t’empêche de prendre 1 à 2h chaque jour pour revoir le cours d’introduction au droit. Cela te permettra de te poser sur les points qui ont pu te poser problème l’année précédente. Il faut en profiter, l’année n’a pas encore commencé, donc si tu dois passer plusieurs heures sur une notion pour la comprendre, fais le ! Ce n’est pas une fois la L2 commencée que tu auras le temps de le faire.

CONSEIL N°3: VAINCRE LES PRÉJUGÉS SUR LE DROIT ADMINISTRATIF

En voilà une matière qui terrorise les étudiants. Dès la L1, les bruits de couloirs préparent mentalement les élèves à cette matière considérée comme « insurmontable » une fois un pied en L2 droit.
Je me rappelle qu’en L1, des L2 nous disaient que même en étant un bon élève en L1 on allait forcément avoir de mauvaises notes en L2.

Dommage pour eux, c’était l’inverse pour moi, j’ai même majoré toute l’année en droit administratif (cf mon relevé de notes que j’ai glissé dans le cours InConcreto de Droit administratif général). J’ai eu de meilleures notes en L2 qu’en L1 dans mes matières à TD !

Le droit administratif est une matière nouvelle, technique et plutôt dense. Néanmoins, il faut arrêter de croire que cette matière est insurmontable.
En réalité si beaucoup d’élèves ont du mal avec cette matière c’est surtout parce qu’ils ont du mal à en comprendre la philosophie et du mal à comprendre ce qu’on attend véritablement d’eux !
Beaucoup d’étudiants (et peut être même toi qui lis cet article) pensent que dans un commentaire d’arrêt en droit administratif il faut arriver à produire un commentaire comme ceux qu’on peut lire dans le GAJA. Ce n’est absolument pas le cas !
Le GAJA est là pour vous aider à comprendre la philosophie de cette matière mais les professeurs savent très bien que vous ne pourrez pas produire une analyse d’arrêt qui égale celle de grands auteurs de la doctrine !
La difficulté de cette matière c’est surtout de comprendre que toutes les notions sont liées et qu’il faut arriver à faire des ponts entre les chapitres. Certes ce n’est pas évident mais ce vers quoi il faut tendre. Je détaille tout ça dans la page d’introduction de mon fascicule de cours InConcreto de droit administratif général,
cette page d’introduction est accessible gratuitement donc profites-en.

Je te dis tout cela, car pour ma part j’ai eu la chance d’avoir une EXCELLENTE chargée de TD qui dès le départ nous a mis à l’aise, et nous a expliqué les choses de manière parfaitement claire et simple. Je reconnais totalement que sans cette chargé de TD je n’aurais pas eu les notes que j’ai obtenues. Elle nous mâchait énormément le travail en nous disant « vous voyez cette notion, on peut la rattacher à celle ci, du chapitre précédent » etc, c’est elle qui créait des ponts entre les matières, de sorte que petit à petit j’ai compris la logique de cette matière !
D’ailleurs à titre d’anecdote en L2
je n’ai JAMAIS utilisé le GAJA (mais je l’avais acheté). J’ai acheté un livre qui s’appelait « les éditions carrées » et qui résumait très bien les arrêts qu’on devait étudier dans nos séances de TD. Je ne révisais donc qu’avec mon cours, 1 livre de droit administratif général pour approfondir certaines notions et le livre des éditions carrées. C’était parfaitement suffisant.

CONSEIL N°4: UTILISER INTELLIGEMMENT LES PLATEFORMES DE RECHERCHES JURIDIQUES POUR REUSSIR SA DEUXIÈME ANNÉE DE DROIT

La L2 droit va être le début d’une habitude à mettre en place et qui te suivra pendant longtemps: celle de la recherche juridique.
En effet il existe beaucoup de plateformes comme
LexisNexis, Dalloz ou Lextenso qui permettent de faire des recherches pour nous aider dans la réalisation de nos TDs.

Je suis toujours autant surpris du fait que beaucoup d’étudiants n’utilisent pas ces plateformes alors qu’elles permettent de gagner un temps considérable pour comprendre un arrêt, une notion du cours ou même pour trouver un plan de commentaire ou de dissertation!
C’est un atout redoutable pour réussir ses études de droit ! C’est donc une corde de plus qu’il faut avoir son arc.

Pour effectuer une recherche sur ces plateformes c’est plutôt simple, il suffit de taper la référence de l’arrêt, la notion que l’on cherche ou un mot clef pour trouver un grand nombre de décisions et de notes de la doctrine.
En revanche je ne recommande pas d’utiliser ses plateformes pour leurs « fiches de cours » qui sont bien souvent que partielles et qui survolent le cours.

Il faut donc prendre l’habitude lorsque tu prépares un TD de faire quelques recherches sur ces plateformes pour pouvoir apporter une vraie plus-value à ton travail et forcément augmenter ta note finale! D’ailleurs n’hésite pas à intégrer ces articles dans ton cours et les relire régulièrement lors de tes révisions pour maximiser ta note au partiel !
En revanche,
pas besoin de lire 50 000 articles pour enrichir ton travail, sélectionne simplement ce qui est le plus en rapport avec ton sujet, en général tu n’auras pas besoin de plus de 2/3 articles.

CONSEIL N°5: NE PAS NEGLIGER LES PETITES MATIERES POUR REUSSIR SA DEUXIÈME ANNÉE DE DROIT

Ce que j’appelle les petites matières ce sont les matières sans TD qui sont parfois obligatoires et parfois au choix de l’étudiant.
Dans tous les cas, négliger ces petites matières est
une ENORME ERREUR.
Dans l’écrasante majorité des cas, ces matières sont évaluées par de simples questions de cours au partiel raison pour laquelle il est possible d’obtenir une excellente note si on a su travailler correctement et régulièrement ses cours.

Quand tu as le choix des petites matières, je recommande celles où l’apprentissage se fait facilement et rapidement. A mes yeux ce sont des matières qui doivent nous aider et pas nous faire couler donc il faut se renseigner avant de faire son choix pour savoir si le cours est dense et si l’examen est difficile. C’est ce que je faisais à chaque début de semestre dans mes choix et j’ai toujours obtenu des notes comprises entre 15 et 19, c’est d’ailleurs avec l’aide de ces matières que je parvenais à décrocher des mentions !

Il faut donc travailler ces petites matières régulièrement pour ne pas tout découvrir comme 90% des étudiants 15 jours avant les partiels pour avoir une mauvaise note au final. Si tu ne sais pas comment t’organiser entre les matières à TD et tes petites matières, encore une fois je te renvoie vers mon guide « savoir travailler efficacement », où je t’explique comment je faisais. C’est un guide gratuit mais probablement le plus important à avoir pour maximiser tes chances de réussite, donc profites-en.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top